à la Une

Mise à jour à chaque étape.

Publicités

Où sommes-nous ?

Étape à Barcelone

Samedi-dimanche-lundi 13-14-15 octobre 2018 Le Caylar – Barcelone 366 km

Petit déjeuner dans la boulangerie du coin, au milieu des chasseurs, avec les chiens qui hurlaient tous ensemble, on s’attendait à voir surgir les loups à tout instant 🐺, on est pas loin de Gévaudan 😏.
Départ vers 8h35, 14.5°, mais grisaille, tout le long du parcours. Arrêt carburant à Pézenas, puis on quitte l’A75 pour retrouver l’A9, bien chargée. Arrêt à Figueras, re-carburant, un peu moins coûteux qu’en France, puis magasin d’accessoires moto, pas de chance, les dorsales Outlet Moto, ne s’adaptent pas facilement dans nos vestes Spidi. Pause café avant de rejoindre l’Autopista. 3/4h avant d’arriver, une petite averse pour commencer, puis une grosse en arrivant dans Barcelone, avec la circulation et les orientations GPS, ce fut un peu rock’n’roll ✌️
Maxou nous prépare une bonne tortilla.
Vers 17h je conduis la moto au parking, retour en bus (v15) jusqu’à Universitat.

En route vers l’Andalousie

Vendredi 12 octobre 2018 Bavans – Le Caylar 687 km
Départ un peu avant 8h30, temps frais mais ensoleillé le matin, 10° puis chaleur l’après midi, 28°, et enfin une petite averse sur les 30 derniers kilomètres.

Première pause café vers Châlons sur Saône, après la première partie sur l’A36 et l’A6. Pause casse-croûte à Lapalisse, puis nous prenons l’A71, pour contourner Riom, et l’A75 gratuite à l’exception du viaduc de Millau. Halte rapide pour voir le viaduc de Garabit.
Ces départements, la Saône et Loire, l’Allier, le Puy de Dôme, le Cantal, la Lozère, l’Aveyron, l’Hérault, nous ont proposé des paysages très variés, avec des couleurs automnales magnifiques, sans oublier les massifs de l’Aubrac et du Larzac, soit pas loin de 700 km, sans trouver le temps long et sans un coup de pompe du SDS 😉.

Trop de pompes*

Jour j-1, reste plus qu’à tasser les fringues dans les valoches, et via !

Après le Sud Est ( Grèce, Albanie, Macédoine, Monténégro et Croatie) en avril, mai, juin, les Dolomites fin juin, et la Pologne début septembre, nous voilà prêt pour notre dernière grande balade de l’année, l’Espagne et en particulier l’Andalousie.

Aurons nous autant de chance avec la météo que pour les voyages précédents ? En tout cas c’est la première fois que nous partons en moto aussi tard dans la saison.

* toujours les mêmes questions : quoi prendre comme godasses ? 😉